Les éléments importants à savoir sur la location immobilière ?

Encadré et ayant fait l’objet de plusieurs modifications, le Code civil est celui qui régit toutes les lois qui concernent les contrats de location les plus usités dans le monde.

La location touche aussi bien des choses que des ouvrages dont l’immobilier est le plus connu de tous. Ayant existé depuis fort longtemps, la location immobilière continue de séduire bon nombre de nouveaux acquéreurs et locataires.

Qu’est-ce que la location immobilière?

La location immobilière est une opération selon laquelle un locataire ou preneur jouit d’un bien appartenant à une personne moyennant l’allocation d’une somme à ce dernier. Autrement dit, il s’agit de louer un immeuble appartenant à un tiers. En général, cela ne concerne que les immeubles dont la bâtisse a déjà fait l’objet de plusieurs inspections.

Mais la location immobilière peut également toucher les contrats portant sur le bail d’une maison individuelle, d’un appartement, d’une villa ou encore d’une résidence meublée. Parfois, la location de terrains non bâtis, c’est-à-dire nus, entre également dans cette catégorie.

Par ailleurs, les locations saisonnières notamment ceux destinés pour les vacances, mais aussi ceux qui touchent les usages professionnels ne sont pas à écarter. Enfin, le phénomène de la colocation qui est très répandu entre parfaitement dans le domaine de la location immobilière.

Quel est le statut juridique de la location immobilière?

Comme tous types de contrats engageant deux parties, la location immobilière jouit d’un statut juridique en particulier. Il s’agit notamment d’une opération qui prend la forme d’un contrat de bail qui lie le bailleur c’est-à-dire le propriétaire au locataire ou preneur.

En d’autres termes, c’est une mise en disposition de l’immobilier formalisé par la présence du document de bail. C’est ainsi que le preneur n’a que le droit personnel sur le bien qui s’exerce par le fait de pouvoir y résider. En ce sens, le locataire n’a le droit de toucher au bien immobilier ni apporter des modifications importantes à ce dernier sans l’approbation formelle du bailleur.

Il convient également de mentionner qu’il s’agit d’un bail emphytéotique qui se démarque par sa longévité. Bien que la durée de ce contrat soit assez longue, elle doit être mentionnée dans le document de bail de manière claire et concise. En ce qui concerne les obligations des deux parties, le preneur doit évaluer de fond en comble le coût périodique du loyer en fonction du standing de l’immeuble et de la durée du contrat avant de signer le document et de s’en acquitter.

Pour ce qui est du bailleur, il doit s’assurer que l’immobilier respecte les normes de confort et d’hygiène pour pouvoir louer son bien. En somme c’est un contrat à titre onéreux permettant aux deux parties de jouir de certains bénéfices.

Leave a Comment